Pycnodontiformes (poisson actinoptérygiens) dans
l'éocène du Bassin Parisien - (France)

 

Ce groupe de poissons osseux est connus depuis la fin du Permien jusqu'à la fin de l'éocène, ou le groupe disparaît sans laisser de descendance.

L'étymologie de ce groupe signifie "pycno" = épais et "odontos" = dents, ce qui se traduit littéralement par dents épaisses, une des principales caractéristiques de ces animaux à consommation durophage (animaux à coquilles, coraux, etc...)

La forme de ces poissons est caractéristiques, ovoïdes, compressés latéralement, une nageoire dorsale et une nageoire proche du pelvis, plutôt de petites taille.

Essentiellement dans les niveaux marins, mais également pour une moindre mesure dans des environnements d'eaux douces.

A l'heure actuel il ne semble reconnu qu'un genre présent dans l'éocène du Bassin Parisien, Pycnodus, mais uniquement basé sur des restes dentaires, majoritairement isolées, plus rarement des fragments de vomer.

Dans l'Yprésien de Monte Bolca (Italie), Pycnodus apodus (VOLTA, 1809) une forme semble proche du Genre du Bassin Parisien, voir ci-dessous :

Les différentes dents, sont surtout constitués par des longues en forme d'un haricot et creuse (centrale), et d'autres plus petites (antérieures et latérales), on les rencontre dans presque tous les niveaux transgressifs de l'Yprésien / Lutétien inférieur du Bassin parisien, mais disparaissent totalement après ces niveaux, il sont parfois retrouvés remaniés dans des formations postérieures (Auversien et Marinésien).

Ce groupe était probablement déjà une "relique" à l'éocène, dont l'essor fut essentiellement flagrant au Jurassique et au Crétacé.