accueil.gif (2018 octets)

 

Dentition chez les sélaciens

 

Les Requins (Sélaciens) ont cette étonnante particularité de pouvoir remplacer leur dent en continue.

Ces dents étant constituées presque exclusivement de minéraux, elles se conservent relativement bien et nous parviennent très souvent à l'état fossile, car plus dense et plus robuste que les cartilages qui forme l'ossature de l'animal,  et fréquemment remplacées.

Les dents sont la plupart du temps le seul élément à disposition des paléontologues (le squelette étant cartilagineux, ne se conserve qu'exceptionnellement), et seuls certains requins possèdent des aiguillons dorsaux, permettant l'étude et l'évolution des groupes de requins.

Toutes les espèces n'ont pas la même capacité à régénérer leur dentition au même rythme, mais toutes en ont plusieurs rangées en fonction et d'autres en fabrication simultanément.

 

Les dents sont  insérées dans un tissus gingival, et se forment d'arrière en avant, au départ molles, elles durcissent lors du déplacement et la mise en fonction vers l'avant de la mâchoire, avant de tomber quelque temps après leur mise en place et d'être à nouveau remplacées par de nouvelles dents.

Ci-dessous exemple d'un requin du genre Carcharhinus actuel :

 

Les requins et raies possèdent deux types de dents : orales (bouche) et rostrales (dents sur un rostre externe à la bouche).

 

Les dents d'Elasmobranches sont très diversifiées par leur forme, leur fonction, leur position et même selon le sexe.

Certaines sont conçues pour broyer, d'autres pour arracher, découper, on parle d'Hétérodontie

("différentes dents"), en outre il existe plusieurs types d'Hétérodontie :

+ Hétérodontie Gyrandrique : mâle ou femelle
+ Hétérodontie Ontogénique : selon l'âge
+ Hétérodontie Dignatique : mâchoire inférieure ou supérieure
+ Hétérodontie Monodignatique : selon la position sur la mâchoire

 

Types dentaires

 

Agrippeurs

 

 

 

Arracheurs

 

 

Coupeurs

 

 

 

Ecraseurs

 

 

 

Broyeurs

 

 

 

Agrippeurs - Broyeurs