accueil.gif (2018 octets)

 

Dentition chez les mammifères

 

Informations relatives aux Mammifères et aux Reptiles


 Schéma d'une molaire   Classification des Mammifères
actuels et fossiles
  Lexique

terminologie des dents mammaliennes
 

Rappels généraux sur les Mammifères :

Ce sont des Vertébrés ou Chordés, à température constante, à respiration pulmonaire, dont le corps est
revêtus de poils et qui allaitent leurs petits au moyen de mamelles, à l'exception des échnidés et de l'Ornithorynque d'Australie et d'une espèce présente sur le continent nord américain, qui pondent des œufs, tous les mammifères actuels mettent au monde leur progéniture par accouchement
.

Ce mode de reproduction est assuré par les placentaires ou Euthériens.

Dentition :

Elle est des plus importantes en paléontologie, car les dents sont souvent les seules parties conservées
du squelette.

Leur structure est en rapport étroit avec le mode de vie de l'animal, notamment en ce qui concerne le régime alimentaire.

Une dentition complète comprend des :

 

Incisives que l'on nomme I              Racine simple
Canines que l'on nomme C
Prémolaires que l'on nomme P Racine complexe
Molaires que l'on nomme M

Lorsque les dents sont différenciées, la dentition est dite hétérodonte, mais parfois comme chez les Cétacés ou les Édentés,
les dents sont toutes semblables et la dentition est dite isodonte.

Chez les Hétérodontes il existe une dentition de lait remplacée par une dentition définitive, chez les isodontes la dentition de lait ne se montre pas (édentés),
ou elle est persistante par suite de l'atrophie de la deuxième dentition (Cétacés).

Le nombre de dents est variable chez les isodontes et peut atteindre par exemple le nombre de 240 dents chez les Dauphins, il est fixe chez les autres mammifères.

Chez les mammifères Placentaires ou Euthériens, les plus anciens la formule dentaire normale est la suivante qui comporte au total 44 dents (voir schéma simplifié ci-dessous et le tableau de formule dentaire)

 

mach_inf1.gif (44398 octets)

Schéma d'une mâchoire inférieure

 

1/2 mâchoire supérieure 3 Incisives 1 Canine 4 Prémolaires 3 Molaires 11 dents par demi mâchoires supérieures Ce qui fait 22 dents pour les deux demi mâchoires supérieures
1/2 mâchoire inférieure 3 Incisives 1 Canine 4 Prémolaires 3 Molaires 11 dents par demi mâchoires inférieures

Ce qui fait 22 dents pour les deux demi mâchoires inférieures


Toutes les autres formules dentaires peuvent se déduire de celle-là, par réduction du nombre de dents avec par exemple d'intervalles libres, appelés barre ou diastème.

Pour la dentition de lait on a la formule suivante :

Inférieure 3 J 1 Dc 4 D J   = Incisive de lait

Dc = Canine de lait

D   = Prémolaire de lait

Supérieure 3 J 1 Dc 4 D

La dent est constituée d'une matière poreuse très dense appelée ivoire, la couronne est recouverte d'une couche d'émail,
la racine s'emboîte dans l'alvéole de la mâchoire, le cément entoure le collet et cimente la dent à l'alvéole, chez les dents
complexes il s'insinue dans les replis dentaires.

schema_dcarnivor1.gif (13951 octets)

schema_ruminant1.gif (25292 octets)

schema_rongeur1.gif (15586 octets)

Carnivore Ruminant Rongeur


Chez les espèces primitives les dents étaient de forme simple.

La forme s'est compliquée avec l'évolution.

D'après la complexité on distingue les formes suivantes figures 6 à 11.

Molaires protodontes (fig. 6) : à une seule pointe, tubercule unique.

Molaires tricondontes (fig. 7) : à trois tubercules alignés.

Molaires trituberculés (fig. 8) : à trois tubercules en triangle.

Molaires quadrituberculées (fig. 9) : à trois tubercules en triangle (trigone) auquel s'ajoute un talon plus ou moins complexe.

Molaires multituberculées (fig. 10 et 11) : complexes à nombreux tubercules (trigone + talon + denticules intermédiaires + parastyle... nouvelles formations issues du bourrelet basilaire de couronne).

figure6.gif (3844 octets)

figure7.gif (4240 octets)

figure8.gif (6435 octets)

figure9.gif (11201 octets)

Protodonte Triconodonte Trituberculaire Quadrituberculaire

 

 

figure10.gif (10650 octets) figure11.gif (9915 octets)

Quinquétuberculaire avec tubercules secondaires en noir, le numéro 10 est une molaire supérieure et le numéro 11 est une molaire inférieure.

Étymologie des termes dentaires, le schéma des dents ci-dessous est lié au régime alimentaire :

schema_bunodonte.gif (17537 octets)

schema_secondonte.gif (13224 octets)

schema_lophodonte.gif (11993 octets)

Type Bunodonte
(régime Omnivore)

Type Sécodonte
(régime Carnivore)

Type Lophodonte
(régime Herbivore)

 

 

schema_selenodonte.gif (22172 octets)

schema_bunoselenodonte.gif (15633 octets)

schema_lophobunodonte.gif (6795 octets)

schema_lophoselenodonte.gif (7579 octets)

Type
Sélénodonte
(régime Omnivore)

Type 
Bunosélénodonte
(régime Carnivore)
Type Lophobunodonte
(régime Herbivore)


Type 
Lophosénodonte
(régime Herbivore)

 

 

Étymologie des termes employés pour les types dentaires ci-dessus :
 
Brachyodonte de Brachus Court
Hypsodonte d'Hypsos Haut
Bunodonte de Bunos Colline
Séconodonte de Secos Cloison
Lophodonte de Lophos Aigrette
Sélénodonte de Sélène Lune

Chez les types à molaires bunodontes et sécodontes, l'articulation mandibulaire ne permet guère que les mouvement verticaux.

Chez les deux autres types, les mouvements se font d'arrière en avant (lophodontes) ou de droite à gauche (sélénodontes) et vice versa.

En résumé une molaire se définit par trois caractères types.

Exemple :

Une molaire de Bœuf est :

 

Hypsodonte (haute)
quadrituberculée (quatre tubercules)
sélénodonte (en demie lune)