accueil.gif (2018 octets)

 

Terminologie employée dans la description des dents de Mammifères (fossiles et actuels)

 

Barre :

diastème important séparant la dernière incisive ou la canine de la première prémolaire.
 

Brachyodonte :

c'est une molaire à croissance finie, qui ne se renouvelle pas, tout en s'usant. Sa couronne est basse
(par exemple, les hommes et les éléphants). S'oppose à Hypsodonte.

Bunodonte :

(de Bounos = colline). Caractérise les molaires à cuspides émoussées, les tubercules étant bas, hémisphériques (Exemple : les Suidae (Cochons, Sangliers, Babyroussa) ).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cément :

Tissu dentaire moins dur que la dentine (ou ivoire) qui forme la surface externe des racines.
Chez les éléphants et les Mammouths, une couche de cément maintient les défenses et les molaires dans leurs alvéoles.
Il remplit aussi les espaces entre les lames d'émail et de dentine de la couronne des molaires.

Cingulum :

(du latin = ceinture). Rebord continu qui entoure la molaire supérieure et uniquement sur la face jugale 
de la molaire inférieure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Criste :

petit denticule accessoire de l'ectolophe.

Croc :

canine fortement développée des carnassiers.

Cupsides :

mutlicupsides (de idis = pointe). Éminences pyramidales situées sur les faces occlusales des prémolaires et des molaires, séparées par des sillons.

Diastème :

interruptions dans la série normalement attendue. Il manque entre guillemets des dents en somme. 
Par exemple les Ruminants.

Défense :

prolongement considérable d'une dent. Il s'agit de l'Incisive I2 chez l'éléphant, de la Canine chez le Phacochère...).

Dentine :

Synonyme d'ivoire. Tissu dentaire moins dur que l'émail qui est le constituant principal de la plupart des dents des Mammifères.

Elasmodonte :

qualifie une molaire ayant des crêtes parallèles.

Entoconide :

saillie secondaire de la talonide.

Face :

  a) linguale : la face interne dans la bouche, du côté de la langue

  b) vestibulaire : la face externe dans la bouche, du côté des joues et des lèvres.

  c) occlusale : la face qui va être en contact avec la dent de la mâchoire opposée.
      La plus intéressante en  paléontologie.

Formule dentaire :

On considère la demie mâchoire supérieure et la demie mâchoire inférieure.

En allant de gauche à droite c'est à dire d'avant en arrière.

En théorie on a 3 Incisives (I), 1 Canine (C), 4 Prémolaires (P), 3 Molaires (M), soit : 3143 pour la mâchoire supérieure et 3143 pour la mâchoire inférieure.

On appose un indice par exemple P² pour la seconde prémolaire supérieure et M1, pour la première molaire inférieure.

Hétérodonte :

se dit de dents diversifiées dans leurs formes et leurs fonctions, et c'est le cas des mammifères.

Hypocône :

saillie postéro-interne de la molaire supérieure portée par le cingulum (synonyme de talon).

Hypoconide :

saillie secondaire de la talonide.

Hypsodonte :

Caractérise les dents à racine couverte, à couronne haute ayant une croissance continue dont l'usure compense le développement, leur hauteur restant à peu près constante, (ex : le cheval, le lapin).

S'oppose à Brachyodonte.

Ivoire :

Synonyme de dentine. Matière constituant les défenses de certains mammifères, dont les éléphants et Mammouths, mais aussi du morse et du narval.

Cette matière est utilisée dans la sculpture d'objets.

Jugale :

qualifie une dent composée (prémolaire et molaire), par opposition à labiale.

Labiale :

qualifie une dent simple (incisive et canine), par opposition à jugale.

Lophes :

les crêtes de la face occlusale.

Lophodontie :

caractérise des dents jugales à surface triturante ayant des crêtes transversales secondaires.
Exemple : les chevaux, ci-dessous une molaire de Deinotherium des faluns d'Anjou (France)

 

Loxodonte :

qualifie une molaire ayant des crêtes dessinant des losanges.

Mésostyle :

saillie accessoire de la muraille externe de la molaire inférieure.

Métacône :

l'une des cuspides formant la trigonie.

Metaconide :

l'une des cuspides de la molaire inférieure.

Métaconule :

denticule accessoire du métacône.

Métastyle :

petite saillie accessoire du muraille externe de la molaire inférieure.

Molarisée :

se dit d'une prémolaire, en général P4, qui prend l'apparence d'une molaire.

Multiradiculées :

qualifie les prémolaires et les molaires à plusieurs racines des mammifères.

Oligodontie :

caractérise le petit nombre de dents des mammifères, au maximum 44, par opposition à d'autres groupes.
Exemple : les Sélaciens (Requins).

Paracône :

l'une des cuspides composant le trigone.

Paraconide :

l'une des cuspides composant le trigonide.

Paracônule :

denticule accessoire du paracône.

Parastyle :

petite saillie accessoire de la muraille de la molaire inférieure.

Plexodonte :

caractérise une dent ayant plusieurs tubercules ou plusieurs cuspides (s'oppose à haplodonte).

Polyprodontie :

caractérise un très grand nombre d'incisive.

Protocône :

l'une des cuspides composant le trigone.

Protoconide :

l'une des cuspides de la molaire inférieure.

Protodonte :

désigne une molaire à tubercule unique et à une seule pointe.

Sécodonte :

qualifie les dents coupantes, tranchantes.

Sélénodonte :

qualifie les dents en forme de croissant de lune (par ex. : les ruminants).

Taechodonte :

caractérise les dents ayant des crêtes transversales pour broyage antéro-postérieur, (par ex. : les éléphants).

Talon :

la partie postéro-interne de la molaire supérieure.

Talonide :

la partie postéro-interne de la molaire inférieure, la plus basse (par opposition au trigonide).

Triconodonte :

qualifie une mâchoire ayant trois tubercules alignés.

 

Trigone :

disposition en triangle ouvert sur la face labiale des trois principales saillies des molaires supérieures.

Trigonide :

disposition en triangle ouvert sur la face linguale des trois principales saillies des molaires inférieures.