accueil.gif (2018 octets)

 

QU'EST-CE  QU'UN  FOSSILE ?

 
Ambre et Copal Parafines Bitumes Momifications Calcaires en plaques Phosphatisation Boues (Schistes)

             
 Pourquoi tant de fossiles marins ?

 

Définition d'un fossile :

Il s'agit d'Animaux ou de Plantes, qui suite à leur mort sont conservés dans les sédiments, 
sous forme de restes, tel des moulages, et sont dit pétrifiés.

La science qui étudie les fossiles est appelée Paléontologie.

Cette spécialité est une branche de la Géologie, qui à pour but d'étudier les phénomènes naturels de la
Terre, comme les tremblements de terre, la Volcanologie, la pétrologie, etc...

La fossilisation est un phénomène rare, et bien que l'on trouve en quantité certains fossiles notamment 
dans les sables du Bassin parisien, trouver des fossiles est toujours quelque chose d'exceptionnel.

Processus de fossilisation :    détail d'un processus en milieu marin

Pour qu'il y ait fossilisation, il faut que l'animal ou le végétal, soit soumis à des conditions particulières peu
de temps après sa mort et avant que les organismes décomposeurs entrent en scène, tel que les bactéries, 
ou bien tout simplement divers charognards et Insectes.

Pour éviter cela, la  plupart des organismes ont étés protégés par un enfouissement rapide 
dans les sédiments, principalement d'origine aquatique, tel des Argiles ou des Sables.

Dans de rares cas la fossilisation se fait hors du milieu aquatique, c'est notamment le cas avec l'Ambre
et le Copal, parfois des glaces, des tourbes, des sels, des cendres volcaniques, mais ces conditions restent exceptionnelles.

Conservation des fossiles :

Suivant le mode de fossilisation et la consistance des matériaux qui englobent le fossile, il y aura une conservation plus ou moins totale et plus ou moins fine du fossile.

Par exemple pour les Sables, qui sont des matériaux assez acides, on y rencontre la plupart du temps,
des coquilles, des dents, des micro-fossiles, quelques restes de végétaux (bois), mais on n'y rencontre 
pas de restes d'organismes mous comme les méduses,  ou encore la peau préservée d'un animal,  non
plus de végétaux délicats, comme des fleurs, etc...

Ceci est bien entendu liée à la nature du sable lui-même, qui une fois déposé, peu bouger et détruire les spécimens qu'il avait précédemment protégé.

Dans les calcaires en plaques ou les schistes bitumineux de certains gisements allemands, on y rencontre
par contre des traces animales et végétales présentant tous les détails comme la peau ou les viscères, 
que l'on ne peut obtenir dans d'autres sédiments.

Ces roches, sont le plus souvent formées de petites couches feuilletées, résultant d'une sédimentation
rapide et régulière dans lesquels les dépôts se sont fait en milieu calme.

Ce ne sont bien évidemment pas les seuls modes de fossilisation, mais les aborder tous, nécessiteraient
un site qui leur soient entièrement consacrés.

 Pour en savoir plus, je vous conseille quelques livres (liste non-exhaustive) :

* Les fossiles, Guide Nathan

* Les fossiles, l'Oeil Nature

* Les fossiles, Éditions Solar

* La grande encyclopédie des fossiles, Éditions Gründ

* L'Encyclopédie des fossiles, Éditions Atlas

* Les Animaux préhistoriques, chez Bordas

* Le livre de la vie au Éditions du Seuil de Stephan Jay Gould

* Fossiles de France et des régions limitrophes, par JC Fischer aux Éditions Masson
(Ouvrage de détermination)

* Les fossiles témoins de l'évolution, pour la science, Éditions Belin

* Le Règne des Reptiles par Michael J. Benton aux Éditions Edimages

Liste d'ouvrages et de revues (au format PDF)