accueil.gif (2018 octets)

 

Photographie macro en paléontologie et minéralogie

 

Le but de cette rubrique est d'expliquer le plus synthétiquement possible la technique que j'emploi pour réaliser mes photos macro en paléontologie et minéralogie.

J'aborderais ainsi les moyens matériels et logiciels (ces derniers sont à charger en cliquant sur les liens prévus à cet effet).

Tous ces éléments pris séparément n'ont qu'une importance relative, mais en l'absence d'un de ceux-ci, le résultat ne sera pas garanti, voir nul.

Autre facteur à prendre en compte, l'utilisation et l'entraînement à la prise des clichés, est très chronophage, ne pas se décourager, et demander de l'aide à travers de nombreux forums dédiés

Coût estimé de cette installation : (voir photo installation globale)

 

Type de matériel Coût estimé
   
Boîtier nu Canon EOS 1000E 600 €
Objectif macro 600 neuf (acquis à moitié prix)
Bague allonge Canon de 27 mm 120 €
Bonnette Raynox DR 250 50 €
Bague d'inversion objectif 2 €
Elevateur micro-métrique 130 € d'occasion
4 LED's de 30 watts avec Starter 140 € pour les LED's et environ 100 € de support
Meuble stable Récupération, sinon compter environ
50 €
Support APN 120 €
Pied à coulisse numérique 20 €
Cuve à utlrason 40 €
Multiprise électrique ondulée 40 €
Logiciel (Photofiltre et CombineZ) Gratuit
Ordinateur pour le traitement des données Déjà équipé (compter environ 700 €)
Adaptateur binoculaire 20 €
   
Total 2 032 €

 

1 - Support de l'installation

Un support le plus stable possible, le moindre micro mouvement réduisant ou anéantirais la prise de bons cliché, l'idéal étant un petit meuble sans roulettes avec une bonne assise au sol.

Ainsi que dans l'idéal un support pour l'APN (j'ai eu la chance de connaître une personne qui m'en a fait un sur mesure à un prix correct), sur le marché je n'ai rien vu de correct à un prix raisonnable

 

2 - Appareil photographique

Un Appareil Photo Numérique (APN en abrégé) de type Reflex, il faut des objectifs interchangeable, ou bien avoir la possibilité d'ajouter des bagues d'allonges, qui permettent de s'approcher au plus près de l'objet à prendre en photo

Distinguer deux éléments :

A) le boîtier nu (c'est à dire sans objectif)

B) les objectifs (j'utilise un objectif macro de 85 mm)

 

3 - Eclairage

Un éclairage LED assez puissant, j'ai pour ma part opté pour 4 LED's de 30 Watts avec un dissipateur de chaleur, chacune, montée sur un support verticale, me permettant de changer la position de ceux-ci

Référence et montage des LED's

 

4  - Elevateur micro-métrique

Un élévateur micro métrique, permettant de prendre des clichés à différentes hauteur de Mise Au Point (en abrégé MAP)

Ce type de matériel vous permettra d'effectuer de nombreuses prises de vues, avec des profondeurs de champs différentes, le mien permet une élévation maximale de 25 mm avec une élévation de 0.5 mm à chaque tour.
 

 

5 - Logiciels de prise de vue et de compilation

Un logiciel de prise de cliché à distance, chez Canon ce dernier se nomme Eos Utility, me permettant de prendre des clichés, un par un après avoir monté l'élévateur micrométrique, afin d'obtenir une série de clichés que l'on assemblera avec un logiciel dédié, pour ma part j'utilise CombineZ (pas d'installation, décompresser le dossier, puis double cliquer sur l'icône pour le lancer

Installation et utilisation de CombineZ (PDF de 381 Kilo-octets)

 

6 - Logiciel de traitement d'image

Un logiciel pour travailler les photos, j'utilise Photofiltre 6.3.2 (gratuit et en français, procédure d'installation de photofiltre) ce logiciel permet de faire entre autre les opérations suivantes :

D'autres procédures seront ajoutées après écriture, pour les opérations de bases

A) redimensionnent

B)  recadrage

C) nettoyage (=détourage)
des petits éléments parasites qui sont autour du spécimen

D) Création d'une planche et Insertion des informations textes

 

 

7 - Divers

Autre éléments utile, se révélant vite indispensable en cas de prise de clichés de très petits spécimens :

+ Bague allonge (toujours préférer les modèles constructeurs, certes plus onéreux, mais plus fiable
+ Bonnette de type Raynox (j'utilise la DR 250)
+ Bague d'inversion de l'objectif, permet de profiter de l'effet loupe à plus fort grossissement de l'objectif initial
+ Soufflet pas concluant pour mes besoins
 

Autres outils quasi indispensable

+ Pied à coulisse numérique pour prendre les mesures des spécimens

+ Cuve à ultrasons que j'utilise si les spécimens à photographier sont assez solide pour le supporter, afin de les nettoyer le plus possible, et de les rendre présentable pour la photo, ce que l'on ne voit pas à l'oeil, se révèle être très gênant sur la photo finale

+ Petits pinceaux à poils durs et souples pour nettoyer le spécimen